Acteurs de cette controverse :

Karine Espineira

 SociologuePute

- Position : Pour l'arrêt des procédures juridiques

- Arguments et types d'arguments : Pas de réel interet à cette loi. Décue de si peu de changement.

- Citations : « Je suis très critique sur ce projet de loi, souligne Karine Espineira. Cette proposition s’est dite « démédicalisée » mais ne l’est pas tant que cela. Elle reste aussi très judiciarisée : on voit qu’ici un juge a beaucoup de pouvoir d’appréciation sur une demande de changement d’état civil. Le législateur a peur de ces demandes. » Dans d’autres pays, comme en Irlande, en Colombie, en Argentine, à Malte ou encore au Canada, cette démarche est juste déclarative, relativement simple. « En France, c’est juste impensable, la société est tout le temps régie par le principe de précaution. On voit toujours de potentiels tricheurs. »

 

 

[ Source : https://www.bastamag.net/Entre-humiliations-et-discriminations-la-vie-de-personnes-trans-en-France ]

Clémence Zamora-Cruz

Pute 2   Porte-parole de l’association Inter-lgbt

  - Position : Selon elle, la disparition de la nécessité d’une opération médicale est satisfaisante.

  - Arguments : Cette loi a pris du temps être obtenue, donc on doit en être heureux

 - Citation : "Heureux et satisfaits du vote, nous n'oublions pas qu'il a été difficile à obtenir du fait de l'obscurantisme de certains."

 

 

 

[ Source : http://www.europe1.fr/societe/changement-detat-civil-pour-les-transsexuels-une-vraie-avancee-2871946  ]

Catherine Michaud

Pute 3  Présidente de Gaylib (association française, créée en 2001, qui milite pour les droits des personnes lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres et d'une manière plus générale évoque ces thématiques dans une démarche libérale)

- Position : Selon elle, on aura réellement facilité le changement de sexe quand on aura arrêté d’en faire un processus judiciaire.

- Citation : “Maintenant, il faudra continuer à lutter pour la déjudiciarisation car il est humiliant pour une personne trans d’aller devant un juge pour une telle démarche.”

 

[ Source :  https://www.lci.fr/societe/programme-tv-epreuve-d-amour-sur-france-2-quels-droits-pour-les-personnes-transgenres-en-france-2071238.html ]

Sophie Lichten

Pute 4 Porte-parole collectif Existrans (collectif inter-associatif qui organise une marche du même nom :« Existrans : la marche des personnes Trans & Intersexes et de celles et ceux qui les soutiennent »

      - Position : Demande d'arrêter de faire des procédures juridiques

      - Argument : S’arrêter là sur la facilitation du changement ne résoud pas le problème d’inégalité entre citoyens. Car il  n’y a pas une uniformisation de la justice en France : rien ne nous assure, selon elle. 

 

- Citation : “ Le texte est trop modéré, et même rétrograde. On nous laisse sous la tutelle d’un tribunal qui pourra accepter ou refuser le changement. On devra continuer à aller dans certaines villes où on sait qu’un tribunal est favorable. 

 

 

[ Source : https://www.lci.fr/societe/existrans-2016-les-transgenres-gravissent-une-marche-mais-leur-combat-continue-2007792.html​ ]

Generation libre

Génération libre est un think-tank français lancé en 2013 qui défend un libéralisme à la fois  économique, politique et sociétal, plaçant l’individu et ses libertés au cœur de la politique publique.Pute 5

- Position : La loi ne va pas assez loin. Il faut aller jusqu’à ne plus rendre obligatoire de déclarer son sexe. Il faut pouvoir mettre “sexe neutre” sur son état civil (il y aura égalité quand les individus auront le choix de ne pas choisir)

- Argument : Il existe un flou juridique pour les personnes de “sexe neutre”, qui elles continuent à subir des inégalités.

- Citation : « on peut voir dans cette évolution, la construction d’un droit à l’autodétermination »

 

 

[ Source : https://www.generationlibre.eu/wp-content/uploads/2017/11/2017-06-28-CP-SexeNeutre.pdf ]

Outrans

OUTrans est une association féministe d’autosupport trans, mixte FtM, MtF, Ft*, Mt*, personnes cisgenres,   issue de la communauté FtM. Fondée en avril 2009 par des trans et pour les trans, pour combler le  manque en réseau d’autosupport trans et lutter contre la transphobie à tous les niveaux (social,  professionnel, institutionnel).

   - Position : Pour arrêter de mettre le sexe dans les papiers officiels

   - Arguments et types d'arguments : Inscrire le sexe sur les documents officiels discrimine les transgenres

 - Citations : “Au delà du droit au changement d’état civil, nous attirons votre attention sur l’omniprésence visible et oppressante du genre administratif dans nos vies sociales, qui divise systématiquement les personnes en deux catégories sexuées/genrées, et obligent chaque personne à se définir – administrativement et socialement – au regard de normes étroites qui ne nous correspondent jamais complètement [...] relève d’un dispositif discriminant et oppressant.

 

 

[ Source : http://outrans.org/ressources/articles/groupe-de-travail-sur-lidentite-de-genre-audition-doutrans/ ]

SOS Homophobie

Pute 7SOS homophobie est une association française à but non lucratif, de lutte contre les discriminations et les agressions à caractère homophobe à l'encontre des lesbiennes, des gays, des bisexuels et des trans créée le . Elle se compose essentiellement de membres bénévoles dans toute la France.

- Position : Il faut arrêter les procédures judiciaires.

 - Arguments : Ce sont des procédures discriminatoires, toujours pas gratuites.

 - Citations :  "Les personnes trans ont toujours à passer devant un juge pour voir leur identité de genre pleinement reconnue. Cela constitue une violence. SOS homophobie est favorable à un changement d’état civil devant un officier d’état civil, en mairie."

 

 

[ Source : https://www.sos-homophobie.org/article/decret-sur-le-changement-d-etat-civil-des-personnes-trans-est-encore-loin-du-changement-d ]

Emmanuel Beaubatie

Pute 8  Sociologue, doctorante à l'Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (Iris EHESS), associée à l'équipe "Genre, santé sexuelle et reproductive" de l'Inserm

 - Position : Il faut arrêter les procédures judiciaires.

 - Arguments : Les dossiers sont trop lourds, Cela prend trop de temps.

 - Citations : "Il y a surtout celui de la déjudiciarisation. Malgré des rapports du Défenseur des droits, de la Haute Autorité de Santé (HAS), de l’Inspection générale des affaires de santé (IGAS), la procédure se fait encore aujourd’hui au tribunal de grande instance. Le dossier est lourd, incluant des sphères de la vie quotidienne, des témoignages des proches, la démédicalisation. Pourtant, dans plusieurs pays (Argentine, Colombie, Irlande,Danemark, Norvège), le changement d’état civil se fait en mairie. Ici encore, à l’image de toutes les expériences minoritaires, la question divise au sein de la communauté trans."

 

 

[ Sourcehttps://controverses.github.io/transidentite/beaubatie_final.html ]

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.